> École > Projets de fin d'études > 34 000 m2 vacants en plein cœur de Paris

34 000 m2 vacants en plein cœur de Paris

Le vide comme matière de reconquête urbaine

PFE juin 2015 Paris

Auteur(s)

Mathis Rager

Enseignant(s)

Philippe Simon, Orfina Fatigato

Département

Transitions

Enseignement

PFE

Cycle - Année

Cycle 2 - Année 5

Résumé

Depuis bientôt une dizaine d’années, le site de l’Hôpital St Vincent de Paul est enlisé dans des négociations économiques. L’importante plus value foncière que représente ce site complique le dialogue entre les protagonistes (les Hôpitaux de Paris, la Mairie de Paris et la Fondation Cartier). Aujourd’hui, dans une démarche projectuelle, un phasage est envisagé afin de rendre le site progressivement à la ville et de le sortir de sa longue léthargie. Afin d’anticiper les futurs usages du site, une chronologie est élaborée pour comprendre son développement au fil du temps et proposer son évolution. On constate un développement fragmenté qui répond à des besoins programmatiques ponctuels. Les bâtiments se succèdent dans le site sans prendre en compte des espaces interstitiels. On en conclue une logique évidente du plein dominant sur le vide résiduel. Aujourd’hui, pour exprimer l’unité de l’ensemble et surtout mettre en exergue cette pluralité architecturale jusqu’alors fragmentée, le traitement du vide comme matière de projet sera l’élément de départ d’une réflexion de contamination du site dans le temps à venir. Un projet de sol semble être une proposition pertinente pour travailler cet ensemble disparate de 34 000 m2.

34 000 m2 vacants en plein cœur de Paris - Mathis Rager

Actualités2

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×