> École > Projets de fin d'études > Le flâneur à Paris : parcours en réseau à travers un îlot

Le flâneur à Paris : parcours en réseau à travers un îlot

PFE juin 2015 Paris

Auteur(s)

Madeleine Anipsitaki

Enseignant(s)

Madeleine Anipsitaki, Orfina Fatigato

Département

THP

Enseignement

PFE

Cycle - Année

Cycle 2 - Année 5

Résumé

Passages parisiens : leur renaissance moderne est-elle possible ? Nous avons repéré leur caractéristique : ils assortissent d’une manière unique l’espace public et privé. Nous avons choisi comme un champ d’application, le grand îlot du Carré Saint-Lazare, avec de nombreuses impasses dues à la présence d’une ancienne prison. Nous y prévoyons trois types de passages. Le premier (“l’autoroute”) se réfère aux personnes qui cherchent à atteindre rapidement leur destination en raccourcissant leur chemin, suggère une marche au tempo allegro. Il perce l’existant. En traversant le passage, les passants réfléchissent sur la réévaluation du nouveau et de l’ancien élément : d’une part les grands magasins modernes, d’autre part les petits magasins de réparation et du recyclage. Le deuxième type (la “route”), espace de détente et de divertissement pour les travailleurs du quartier, suggère une marche au tempo moderato. Il contourne l’existant. Il arrive jusqu’aux toits où les attend une piscine et un théâtre. Le troisième type, (le “chemin”), chemin de village méditerranéen, permet des rencontres intéressantes entre voisins et facilite des amitiés, suggère une marche au tempo lento. Il glisse dans l’existant. Les trois types s’entrelacent en créant un différent type réseau et des alternatives intéressantes au passant.

Le flâneur à Paris : parcours en réseau à travers un îlot - Madeleine Anipsitaki

Actualités2

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×