> École > Projets de fin d'études > Les greniers collectifs de l’Anti-atlas, emblèmes berbères

Les greniers collectifs de l’Anti-atlas, emblèmes berbères

PFE juin 2015 Paris

Auteur(s)

Malika Fassi Fihri

Enseignant(s)

Christian Comiot, Sébastien Memet

Département

Transitions

Enseignement

PFE

Cycle - Année

Cycle 2 - Année 5

Résumé

Dans l’Anti-atlas marocain, les berbères appellent leurs greniers collectifs des « agadirs », qui signifie « mur », car ils ont été conçus pour protéger les biens de la tribu. De la multiplication de cellules à grain individuelles sont nées de grandes bâtisses de pierre. Construits dès le XIIIe siècle, ils se comptent à plus de 300, la plupart abandonnés, certains en ruine et on trouve quelques rares cas de greniers toujours actifs. Leur nombre, leur diversité et leur valeur esthétique, historique et identitaire en font un symbole dans la région. La réhabilitation des agadirs offre l’opportunité d’exprimer une vision d’un Maroc multiple, dans sa dimension architecturale berbère encore largement méconnue. Entre conservation et innovation, le projet propose une mise en valeur des symboles matériels de cette culture tout en proposant de nouvelles typologies pour de nouveaux usages.

Les greniers collectifs de l’Anti-atlas, emblèmes berbères - Malika Fassi Fihri

Actualités2

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×