> École > Projets de fin d'études > Mémoire d’une disparition

Mémoire d’une disparition

Se substituer aux Maunsell Army Forts, dans l’estuaire de la Tamise

PFE juin 2015 Paris

Auteur(s)

Pauline Espinat

Enseignant(s)

Yann Rocher, Jac Fol

Département

AAP

Enseignement

PFE

Cycle - Année

Cycle 2 - Année 5

Résumé

Construits et mis à l’eau fin 1943, les Maunsell Army Forts faisaient initialement partie du système de défense anti-aérien anglais de la Seconde Guerre mondiale. Abandonnés définitivement en 1956 par les militaires, ils ne furent ensuite que très peu visités, laissés à leur propre sort. Leurs silhouettes élancées, atypiques et abîmées en font des objets à fort potentiel imaginaire et poétique. L’homme qui n’y a plus sa place devient spectateur du dépérir, de leur déliquescence. Que restera t-il de ces lieux après leur disparition totale ? Quelle en sera la mémoire ? Le projet propose d’effectuer ce travail de mémoire selon quatre aspects : observation, captation, conservation et restitution. Trois objets permettront de les matérialiser : une tour à terre renfermant témoignages et traces de la disparition, un bateau effectuant la liaison entre terre et mer – échange perpétuel entre l’objet disparaissant et ses représentations conservées, et une tour observatoire en mer au cœur des forts en dépérir.

Mémoire d’une disparition - Espinat Pauline

Actualités2

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×