> École > Projets de fin d'études > Le gris moyen, le rond point et le sénat européen

Le gris moyen, le rond point et le sénat européen

Architecture du monde libéral de Michel Houellebecq

juin 2016 Paris

Auteur(s)

Augustin Bourgeois

Enseignant(s)

Gilles Delalex et Mathieu Mercuriali

Département

THP

Enseignement

PFE

Cycle - Année

Cycle 2 - Année 5

Résumé

"Quelqu'un a dessiné le tissu des rideaux / Et quelqu'un a pensé la couverture grise / Dans les plis de laquelle mon corps s'immobilise / Je ne connaîtrai pas la douceur du tombeau." Michel Houellebecq (Extrait de Soir sans brume in Renaissance, Ed. Flammarion, 1999) /// Le nouveau sénat européen s’installe sur un rond point. Son vocabulaire architectural est moyen. // Le rond-point est un espace de liberté. Il nous offre des solutions que nous sommes libres de choisir. Mais le rond-point est absurde. Il dessert une infinité de destinations excepté lui-même. Le rond point est à l’image d’une société libérale dans la quelle les flux et les échanges ont parfois pris l’avantage sur les êtres et les choses. // D‘un point de vue chimique le gris s’obtient par un mélange de blanc et de noir ou par celui de l’ensemble des couleurs du spectre dans des proportions moyennes. Le mot gris est cité cent-deux fois dans l’oeuvre publiée de Michel Houellebecq. A travers un vocabulaire issu du français moyen, à travers l’évocation fréquente d’une couleur moyenne, Houellebecq nous livre sa vision de la condition humaine sous régime libéral. Son étonnante beauté mais aussi son penchant pour la médiocrité (le mot moyenneté n’existe pas).

-

Actualités2

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×