> Recherche > Publications LIAT > « Acessibilidade e Efetividade Social das Infraestruturas de Transporte nos Bairros Informais do Rio de Janeiro »

« Acessibilidade e Efetividade Social das Infraestruturas de Transporte nos Bairros Informais do Rio de Janeiro »

In: Chão Urbano, revue en ligne, ANO XVII, n°1, Janvier-Février 2017. 

Auteur(s)

Camille Reiss

Résumé

L'explosion démographique et urbaine des villes sud-américaines a provoqué l'émergence de quartiers informels dans les années 1980, envahissant les sites peu accessibles des villes souvent caractérisés par leur forte déclivité. Leur caractéristique topographique empêchant l’installation de systèmes conventionnels de transports publics, on assiste depuis plus de vingt ans, à la mise en place de solutions innovantes, telles que des téléphériques, des funiculaires, des ascenseurs, ou encore, des escaliers mécaniques. Sera présenté dans cet article, le cas d’étude du Téléphérique du Complexe de l’Alemão à Rio de Janeiro (2011), projet qui s’est intégré à une série de transformations infrastructurelles en vue de la préparation de la ville à la Coupe du Monde de Football de 2014 et aux Jeux Olympiques de 2016. Améliorant la mobilité et l’accessibilité de ce quartier informel, par la connexion avec le réseau de train de la ville et la diminution des temps de trajets internes au Complexe, renforçant de plus, la sécurité et la visibilité de ce territoire longtemps délaissé par les pouvoirs publics, on observe néanmoins, que seule une faible partie de la population utilise le téléphérique. De fait, le manque de politique participative et d’études préalables au projet, les difficultés d’accessibilité des stations, la faible intermodalité du système, ou encore, le manque d’attractivité des programmes complémentaires nécessaire à l’intégration du téléphérique, sont des facteurs pouvant expliquer en partie ce faible taux de fréquentation. La problématique ici exposée, tend à comprendre ce que le Téléphérique du Complexe de l’Alemão apporte en termes de mobilité et d’accessibilité à la population, avançant l’hypothèse que ce système d’infrastructure « dure » (train et téléphérique), ne peut à lui seul répondre de manière exhaustive à la demande de mobilité des habitants. Le relais par le réseau de transport informel de la communauté (opéré par des Vans, des Kombis et des moto-taxis), apparait alors comme une condition inhérente à l’irrigation rhizomique du territoire en transport. Afin de développer cette question, une première partie sera consacrée à la politique de transport public qui a permis l’implantation de ces infrastructures, avec une attention particulière sur le rôle et l’influence des grands événements sportifs de 2014 et de 2016 ; une seconde partie se concentrera sur l’évaluation de l’effectivité sociale du Téléphérique de l’Alemão, notamment par l’analyse cartographique de l’accessibilité de la station Adeus et de ses alentours ; enfin, une troisième partie abordera la question de la persistance du système de transport informel à se développer, malgré la mise en place de la nouvelle infrastructure. Cette investigation a pour objectif de révéler le potentiel non exploré du projet du téléphérique, afin d’améliorer la conception et l’intégration de ce type d’infrastructure dans les quartiers informels. Elle s’appuiera pour cela, d’ouvrages spécialisés sur la question de la mobilité urbaine, de recherches récentes sur les modes de déplacement des habitants des quartiers informels, de visites in situ, d’entretiens avec différents acteurs du projet (habitants, architecte et chercheur), ainsi que d’analyses et de réalisations cartographiques.

Pour accéder à l’article:

> En français

> En portugais

 

Pour accéder à la revue: http://www.chaourbano.com.br/

Actualités2

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×