> École > Projets de fin d'études > Boites blanches pour salles noires dans la ville blanche

Boites blanches pour salles noires dans la ville blanche

Une cité du cinéma à Casablanca

PFE juin 2015 Paris

Auteur(s)

Annass Aberkane

Enseignant(s)

Orfina Fatigato, Sébastien Mémet

Département

Transitions

Enseignement

PFE

Cycle - Année

Cycle 2 - Année 5

Résumé

Casablanca est née au moment où l’automobile et le cinéma étaient rois. Ville nouvelle vouée à l’économie, Casablanca n’a pas de monuments historiques notables. Ses véritables monuments sont ses cinémas. Aujourd’hui encore, ils rythment la ville et ses quartiers. On dit, j’habite à côté du Lynx, à deux pas du Rialto ou en face du Rif. Dans les années 80, cette ville comptait environ une centaine de cinémas en activité, mais aujourd’hui plus de la moitié de ces temples du septième art sont délaissés et menacés de démantèlement dans l’indifférence générale des autorités compétentes, et au grand dam des populations et des associations. Ce projet a pour but de reconvertir un des cinémas phare du centre-ville de Casablanca, cinéma « Opéra » afin de proposer une nouvelle configuration qui permettra de rassembler les métiers « du septième art » en leur donnant une nouvelle vie, et de pérenniser cet art à l’échelle de la ville contemporaine.

Boites blanches pour salles noires dans la ville blanche - Anass Aberkane

Actualités2

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×