> École > Plan d’action « santé étudiante » – 2022-2027

Plan d’action « santé étudiante » – 2022-2027

Déploiement d’un plan d’action « santé étudiante »

À l’ENSA Paris Malaquais, nous voulons faire de la santé et du bien-être des étudiants une priorité en leur garantissant un environnement et un cadre d’études respectueux de leurs droits et favorable à leur é …

en savoir plus...

À l’ENSA Paris Malaquais, nous voulons faire de la santé et du bien-être des étudiants une priorité en leur garantissant un environnement et un cadre d’études respectueux de leurs droits et favorable à leur épanouissement et à leur réussite.

Pour cela, nous nous appuyons notamment sur le plan d’action pluriannuel annoncé en mars 2022 par le ministère de la Culture. En tant qu’outil de pilotage stratégique, il nous donne un cadre et des moyens pour porter nos actions actuelles et futures. Son déploiement sur cinq ans (2022- 2027) sera soutenu, suivi et évalué par le ministère de la Culture.

Contexte

Cette démarche volontariste s’inscrit dans la continuité de la loi relative à l’Orientation et à la réussite étudiante (loi ORE de 2018) et du « plan stratégique de l’enseignement supérieur Culture centré …

en savoir plus...

Cette démarche volontariste s’inscrit dans la continuité de la loi relative à l’Orientation et à la réussite étudiante (loi ORE de 2018) et du « plan stratégique de l’enseignement supérieur Culture centré sur l’étudiant », voté par le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche artistiques et culturels en novembre 2019. Elle vise à résoudre les problèmes identifiés notamment grâce à une enquête menée par l’Union nationale des étudiants en architecture et paysage (UNEAP) en 2018 qui révélait le stress, la fatigue et les problèmes de santé des étudiants liés au rythme des études, à leur charge de travail et à une culture de la « charrette ». Répondre aux interrogations des étudiants sur leur préparation à l’exercice professionnel est également apparu important pour favoriser leur bien-être.

Afin d’amplifier les premières mesures engagées dans les écoles en 2019/2020, le ministère a confié en octobre 2020 à un groupe de travail national l’élaboration d’un plan d’action pluriannuel. A l’issue de ses travaux, le ministère a lancé en mai 2021 une mission conjointe de l’Inspection générale des affaires culturelles et de l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGAC-IGESR) portant sur les conditions d’enseignement et le déroulement des études dans les écoles d’architecture et de paysage.

Le plan

Le plan pluriannuel comprend 10 orientations déclinées en 30 actions regroupées sous deux volets : « les étudiants dans leur établissement » et « les étudiants dans leur cursus ». Le plan pluriannuel dispo …

en savoir plus...

Le plan pluriannuel comprend 10 orientations déclinées en 30 actions regroupées sous deux volets : « les étudiants dans leur établissement » et « les étudiants dans leur cursus ».

Le plan pluriannuel disposera d’une enveloppe budgétaire spécifique, définie chaque année, pour accompagner et soutenir les différentes actions jusqu’en 2027.

Certaines mesures ont vocation à s’adresser à l’ensemble des étudiants de l’enseignement supérieur Culture, notamment celles destinées à améliorer l’information et la prévention en matière de santé et à lutter contre les discriminations et les violences sexistes et sexuelles, à renforcer le suivi médical, social et psychologique des étudiants et à soutenir ceux qui sont en situation de fragilité ou de handicap.

Consulter le plan

Mise en œuvre

Toutes les communautés et les instances des ENSAP sont invitées à s’engager dans cette démarche nationale et à contribuer à la bonne mise en œuvre de ce plan d’action quinquennal. Une mobilisation collective e …

en savoir plus...

Toutes les communautés et les instances des ENSAP sont invitées à s’engager dans cette démarche nationale et à contribuer à la bonne mise en œuvre de ce plan d’action quinquennal.

Une mobilisation collective et en étroite relation avec nos partenaires (ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, services de santé universitaire, CROUS, universités, collectivités territoriales, associations, représentants de la profession) est essentielle pour réussir cette politique en faveur des étudiants.

La première étape est celle du diagnostic interne, préalable indispensable à la mise en œuvre. Cette phase de diagnostic est engagée à l’ENSA Paris-Malaquais.

Les instances de l’école seront ensuite chargées de l’établissement d’une feuille de route pour le travail à accomplir sur chacun des axes du plan. En découleront les actions à effectuer et le calendrier déployé sur cinq ans, avec définition d’indicateurs et de points d’étape.

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×