> École > Projets de fin d'études > Repris de justesse

Repris de justesse

Une prison dans un grand ensemble

PFE juin 2015 Paris

Auteur(s)

Caroline Kimmes

Enseignant(s)

Christian Comiot, Pierre Bourlier

Département

Transitions

Enseignement

PFE

Cycle - Année

Cycle 2 - Année 5

Résumé

Sujet polémique de la campagne municipale de 2014, ce projet s’intéresse au devenir de l’ancienne maison d’arrêt d’Orléans. Désaffectée l’année dernière, c’est un site de deux hectares qui se libère à proximité immédiate du centre-ville. Ce témoin de l’architecture carcérale du 19e siècle se trouve enserrée dans une cité composée de barres de logement surdimensionnées typiques des années soixante. La particularité de ce bâtiment atypique niant tout contexte urbain, exige une réflexion poussée sur son organisation urbaine. Ce projet propose une requalification totale du bâtiment mais également de son enceinte en intégrant des hypothèses de recomposition des îlots alentour. C’est donc une réhabilitation intégrale du territoire qui est visée à travers trois échelles : urbaine, architecturale et paysagère. Ainsi, l’avenir de ce secteur sera au cœur de cette réflexion multiscalaire, tout en intégrant la problématique de la mémoire carcérale. La reconversion de ce bâtiment à forte symbolique est une des premières réponses en faveur du développement durable.

Repris de justesse - Caroline Kimmes

Actualités2

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×