> International > Actions internationales

Actions internationales

Nos projets internationaux

Les projets internationaux s’inscrivent principalement dans le cycle de Master et ont pour objectif le croisement des savoirs, des regards, des processus de conception et des différentes pratiques du projet architectu …

en savoir plus...

Les projets internationaux s’inscrivent principalement dans le cycle de Master et ont pour objectif le croisement des savoirs, des regards, des processus de conception et des différentes pratiques du projet architectural et urbain. Ils permettent aux étudiants qui ne partent pas en mobilité Erasmus + ou internationale d’avoir une expérience d’un enseignement croisé avec un partenaire étranger.

En Europe

L’ENSA Paris-Malaquais a développé trois projets croisés issus d’une coopération approfondie avec chaque partenaire. Chaque projet est composé d’ateliers croisés sur des thèmes abordés dans le programme de Master européen : requalification architecturale et urbaine, sauvegarde et valorisation du patrimoine, architecture contemporaine dans un territoire historique ou encore représentation de l’espace public.

À l’international

L’Ecole a fait le choix de développer des partenariats avec des pays émergents d’Asie, appelés à jouer un rôle de premier plan dans la politique, l’économie et la culture mondiales du 21ème siècle. Ces échanges permettent aux étudiants de comparer des formes d’urbanisation, les procédures, les stratégies de développement des villes de leur pays respectif, les démarches de projet, leurs rythmes et enjeux, les outils et systèmes de référence. Ces partenariats sont situés :

  • en Chine : avec l’Université Tsinghua de Pekin et la China Academy of Art de Hangzhou ;
  • en Inde : avec le Chandigarh College of Architecture.

Enfin, l’École élargit son travail sur les territoires et les métropoles contemporaines, par exemple, avec l’Université Bezalel de Jerusalem.

 

Le séminaire VILLARD

VILLARD est un séminaire itinérant de projet. Son nom vient de Villard de Honnecourt, architecte dont les carnets de voyage ont signifié, il y a déjà longtemps, l’importance de comprendre l’ailleurs pour projete …

en savoir plus...

VILLARD est un séminaire itinérant de projet. Son nom vient de Villard de Honnecourt, architecte dont les carnets de voyage ont signifié, il y a déjà longtemps, l’importance de comprendre l’ailleurs pour projeter ici. Le Séminaire annuel VILLARD est né en Italie en 1999. L’ENSAPM est partenaire de ce consortium depuis 2008.

Plusieurs Facultés d’architecture italiennes (IAU Venezia, Roma 3, Pescara, Napoli, Ancona, Ascoli Piceno, Milano Politecnico, Palermo, Reggio di Calabria, Alghero, Genova) y participent, ainsi que des écoles d’autres pays (ENSA-Paris Malaquais, Université de Patras en Grèce, Université de Ljubljana en Slovénie). Le séminaire VILLARD est ouvert en permanence à d’autres écoles ou facultés internationales. En  2008 l’ENSAPM avait signé un accord bilatéral de coopération culturelle et pédagogique avec l’Association « Villard d’Honnecort » qui regroupait certains départements des Universités italienne réunies en association. En janvier 2017 cet accord a été remplacé par une convention avec le réseau « Le città di Villard » qui regroupe directement les Universités italiennes.

L’objectif du séminaire est d’aborder par le projet d’architecture et/ou urbain les problématiques actuelles de la mutation des territoires européens.  Le croisement des approches des différents partenaires, aux méthodes d’interprétation et de projet de la ville parfois divergentes, ensemence les questionnements sur l’état de la ville européenne dans un paysage mondialisé et sa capacité de réaction face aux enjeux actuels. Ces dernières années les problématiques traitées ont été entre autres : les grandes friches urbaines, l’accueil des nouvelles populations, la densité, ou encore la capacité de la ville historique à se transformer.

Le programme prévoit des sites de projets réels proposés par les administrations locales (Ville ou Région) sur des problématiques concrètes. La problématique annuelle est présentée à tous les participants en début de séminaire, puis fait l’objet de débats critiques au cours d’étapes de trois jours dans différentes villes. A chacune de ces étapes des conférences et débats sont organisés, ainsi que des séances de critique des travaux en cours. L’ENSAPM organise traditionnellement une de ces étapes, permettant, en plus des workshops, d’offrir aux étudiants et enseignants étrangers des conférences et visites liées aux questionnements de la situation française, en insérant ainsi cette réalité locale dans la vision globale que porte le séminaire. La production du séminaire fait l’objet d’une exposition et d’une publication annuelle.

Le séminaire VILLARD est, à l’ENSAPM, sous la responsabilité de Maria Salerno et Nicolas Gilsoul, qui a remplacé Luca Merlini en charge jusqu’en 2015.

Les activités du séminaire peuvent être suivies sur le blog : https://villard.blog

Le voyage à Rome

Depuis 2018 l’ENSA Paris-Malaquais propose à ses étudiants un voyage à Rome d’une semaine dans le cadre de leur 2ème année de Licence. Ce voyage s’inscrit particulièrement dans la continuité des cour …

en savoir plus...

Depuis 2018 l’ENSA Paris-Malaquais propose à ses étudiants un voyage à Rome d’une semaine dans le cadre de leur 2ème année de Licence. Ce voyage s’inscrit particulièrement dans la continuité des cours d’histoire de l’architecture, de l’Antiquité à aujourd’hui.

Il s’agit de faire comprendre au futur architecte que le passé donne des clés de lecture sur le présent, et que chaque cours d’histoire permet de construire un socle de connaissances directement transposable dans les questionnements contemporains. Les étudiant(e)s ont ainsi l’opportunité de se familiariser et d’acquérir les connaissances de base de l’architecture antique, moderne et du XXe siècle.

Une confrontation avec l’espace urbain de la Rome palimpseste fait partie intégrante du voyage, des sites antiques au courant moderniste italien du XXe siècle, sans oublier les palais de la Renaissance. Les élèves doivent effectuer des dessins (façades, plan d’un bâtiment) et présenter, seuls ou en binômes, un édifice parmi une liste qui leur est fournie. A leur retour, les étudiant(e) restituent leur expérience sous forme d’exposition (dessins ou photos) dans un espace commun de l’Ecole.

Le voyage en Inde

Encadré par les professeurs Thierry Mandoul et Anne Mie Depuydt, le voyage en Inde est riche en objectifs pédagogiques. Tout d’abord, il s’agit d’apprendre et tirer des leçons critiques de l’ur …

en savoir plus...

Encadré par les professeurs Thierry Mandoul et Anne Mie Depuydt, le voyage en Inde est riche en objectifs pédagogiques.

Tout d’abord, il s’agit d’apprendre et tirer des leçons critiques de l’urbanisation et de l’architecture de Chandigarh (1951-) : planification moderne, zoning, grille, système hiérarchisé des circulations, secteurs/unités de voisinage, relation ville/nature/paysage, architecture monumentale et domestique, etc. C’est également l’occasion de composer un projet en proposant des scenarii architecturaux et urbains de développement de la ville de Chandigarh et de sa métropole, encadrés par les impératifs écologiques et démographiques contemporains. Enfin, l’ouverture sur l’Inde a pour objectif de faire saisir aux étudiant(e)s les nouveaux enjeux de la mondialisation, de leur faire comprendre les profondes transformations à l’oeuvre et d’envisager quel peut être le rôle des architectes dans les transformations géo-politiques.

Les étudiant(e) se rendent à Chandigarh sous la direction des deux enseignants architectes pour y développer un workshop de projet en collaboration avec des étudiant(e) de l’Ecole d’Architecture de Chandigarh CCA, des l’Ecoles d’Architecture de Venise (Italie) et de Toulouse (France). Le voyage se termine par une exposition et une présentation publique du travail préparatoire à l’Institut français de Chandigarh.

Il s’agit pour nos étudiant(e)s de mieux saisir l’essentiel des transformations mondiales à venir et d’envisager un avenir plus optimiste et international pour leur carrière.

Le voyage en Chine

Le voyage en Chine et le studio « sur site » organisés par l’ENSAPM sont l’occasion d’appréhender physiquement les phénomènes de transformation accélérée qui caractérisent les territoires chinois, les m …

en savoir plus...

Le voyage en Chine et le studio « sur site » organisés par l’ENSAPM sont l’occasion d’appréhender physiquement les phénomènes de transformation accélérée qui caractérisent les territoires chinois, les mutations architecturales et sociétales, ainsi que les « périls environnementaux » –  désertification, pollution de l’air et des eaux. L’occasion de réfléchir ces transformations et de mettre à profit ces observations dans un projet d’architecture.

Le voyage en Chine organisé en mars de chaque année par l’ENSAPM comporte deux parties. Une première semaine de voyage, préparée, a permis aux étudiants de voyager et de découvrir villes, paysages et quartiers ou projets nouveaux.

Une deuxième semaine sur le campus de la CAA, construit par Wang Shu et Lu WenYu, permet aux étudiants de découvrir un environnement architectural remarquable et simultanément de travailler avec enseignants et étudiants chinois sur un sujet proposé par l’école Chinoise. Cette année : le futur des villages, le village de Maoping, Zhejiang.

En 2015, suite à la participation de l’ENSAPM à un concours international sur l’évolution des villages chinois, plusieurs étudiants ont été primés et récompensés.

Projets passés

Workshop à Bratislava (Slovaquie)

Dans le prolongement du Programme Intensif Erasmus trisannuel 2012-2014, un workshop international de projet s’est déroulé à Bratislava, en mars 2015, sur le thème de l’édifice universitaire dans la ville contem …

en savoir plus...

Workshop à Bratislava (Slovaquie)

Dans le prolongement du Programme Intensif Erasmus trisannuel 2012-2014, un workshop international de projet s’est déroulé à Bratislava, en mars 2015, sur le thème de l’édifice universitaire dans la ville contemporaine. Les partenaires impliqués étaient l’Institut Universitaire d’Architecture de Venise (prof. Patrizia Montini), la Faculté d’Architecture de l’Université Leibniz de Hanovre (Prof. Hilde Leon), la Faculté d’Architecture de l’Université technique Slovaque (Prof. Stevo Polakovic, responsable du Département Edifice Public) et l’ENSA-Paris Malaquais (Thierry Roze).

Le thème proposé aux 15 étudiants, travaillant en petites équipes de 4 étudiants issus des différentes écoles, portait sur la réhabilitation-reconstruction-extension de la Galerie Nationale Slovaque (SNG – Slovak National Gallery) à Bratislava, le grand musée des Beaux-Arts de Slovaquie, de l’art médiéval à l’art contemporain.

Ce musée est situé dans un édifice remarquable des années 70, grand bâtiment-pont œuvre de l’architecte Vladimir Dedecek, construit en extension d’un palais et d’anciennes casernes du XVIIIème siècle, au bord du Danube. Il est fermé depuis une dizaine d’années suite à divers problèmes techniques, et a été l’objet de plusieurs concours d’architecture depuis 2005, concours finalement remporté par les architectes Martin Kusy et Pavol Panak.

Le sujet proposé aux étudiants était intitulé « SNG burnt », la galerie Nationale Slovaque après l’incendie, basée sur l’hypothèse d’une destruction plus ou moins complète des bâtiments existants. Cette manière provocante d’aborder la question visait à laisser le plus possible ouvertes les réponses apportées, pouvant aller d’une reconstruction-restauration des édifices existants, à des constructions totalement nouvelles sur le même site.

Ce travail de projet a notamment été nourri par un certain nombre de visites et de conférences d’enseignants et chercheurs.

Actualités2

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×