> Études > Projets de fin d'études > GYPSY PALACE

GYPSY PALACE

Du no man’s land au nomad’s land

2020

Auteur(s)

Chloé Barbas

Enseignant(s)

Christian Pottgiesser, Bérénice Gaussuin

Département

THP

Le Gypsy Palace naît de la rencontre d’une famille de voyageurs manouches semi-sédentaires dans la zone d’activité économique de Louvres.

Le projet suit le scénario d’une déconstruction du hangar occupé, dès lors considéré comme une carrière urbaine dans laquelle puiser afin de recréer un point de retour digne d’être habité par la communauté. Il repose sur un certain nombre de savoir-faire du clan : des métiers du bâtiment exercés en autoentrepreneur aux petites activités issues d’une tradition de récupération des anciennes générations. Le scénario fait naître une variété d’espaces répondant aux divers degrés d’intimité et de sédentarité de ses occupants, de l’espace intime du nomade à l’espace commun de différentes familles.

Le Gypsy Palace est l’objet commun de la communauté élargie, légitimé dans l’acte de co-construction et de convergence d’un savoir-faire. Il est l’incarnation spatiale des multiples échelles d’appartenance communautaire : de l’échelle familiale à celle de la communauté élargie des gens du voyage tsiganes, difficile à définir et parfois fantasmée, mais à l’imaginaire fort qui continue de rassembler autour de croyances et de pratiques spatiales communes.

version numérisée en ligne

-

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×