> Études > Projets de fin d'études > Des machines oniriques

Des machines oniriques

Pour un Tibre plus écologique

2020

Auteur(s)

Diana Dudek

Enseignant(s)

Thierry Mandoul, Meriem Chabani

Département

Transitions

Le projet vise à renouveler le lien entre la ville de Rome et le Tibre. En effet, ce rapport a été anéanti au fil des siècles notamment à cause du développement des différents moyens de transport et des nombreuses crues qui ont entraîné la construction de hautes digues dans le centre-ville et l’éloignement du bâti partout ailleurs. Pour que le fleuve puisse à nouveau être lié à la ville éternelle, trois sites de projet ont été choisis pour faire du Tibre une ressource spatiale, environnementale et économique sur des sites énonçant tous des situations de crise. À travers des machines, c’est-à-dire des objets qui soit se déplacent soit invitent au déplacement, la relation entre le fleuve et la ville sera à nouveau possible car si Rome est née sur le Tibre et pour le Tibre, alors il faut que la relation ancienne et vitale, qui existait entre la ville et son fleuve, ait à nouveau un rôle central.

version numérisée en ligne (réservée aux abonnés ArchiRès)

-

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×