> Études > Projets de fin d'études > Une route dans la ville

Une route dans la ville

Du linge qui sèche à la voie rapide, domestiquer l’infrastructure à Nice

2020

Auteur(s)

Fanny-Gaëlle Primard

Enseignant(s)

Loïse Lenne, Valéry Didelon

Département

E&P

Dans un contexte où les villes sont de plus en plus denses, le projet interroge la capacité de l’infrastructure à accueillir des pratiques domestiques.
Celui-ci prend place dans une rue de Nice où se juxtaposent une bretelle d’accès et des immeubles d’habitation. Il interroge la notion de chez-soi, de seuils et de transitions entre le public et l’intime.
À Nice, la présence de la voie rapide n’est pas remise en question bien qu’elle dévalorise le prix du foncier et entraîne une dégradation des immeubles attenants. Ici on ne cherche pas à la faire disparaitre mais à la rendre support d’activités quotidiennes. Si les terrains adjacents sont sous-évalués par les promoteurs, ils peuvent servir de cadre idéal à l’expérimentation de nouvelles formes de logement. La typologie est composée d’une « pièce en plus » qui se niche sous la voie rapide et de son logement principal qui lui fait face. L’immeuble se développe autour d’une stratification de dispositifs permettant de varier la porosité du logement vis-à-vis du milieu. Les logements sont pensés selon un plan libre, permettant à l’habitant de s’approprier l’espace selon ses envies de distanciation avec le contexte environnant.

version numérisée en ligne

-

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×