> Études > Projets de fin d'études > Le temps de se retourner

Le temps de se retourner

Les paysages intérieurs de la Batterie du Cap Garonne s’ouvrent sur la Méditerranée

2020

Auteur(s)

Hugo Morizot-Thibault

Enseignant(s)

Christian Comiot, Laurence Veillet

Département

Mutations

Le projet de fin d’études Le temps de se retourner questionne l’avenir d’une batterie militaire à céder par l’état. L’ouverture de ce lieu, inaccessible depuis toujours et déserté depuis quinze ans, appelle à lui créer un nouvel imaginaire.

Posé sur un cap méditerranéen en bord de falaise, la batterie se trouve entre la ville du Pradet et le massif naturel protégé de la Colle Noire. Il s’agit de transformer 6 hectares, selon une même logique architecturale : Le remuement des terres.

Alors, le sentier du littoral va traverser le site sur les pas du chemin de garde de 1850 ; un immeuble de bureaux des années 1960 va être transformé en hôtel et le coeur de la Batterie du Cap Garonne va accueillir une maison de l’Artisanat et son restaurant.

L’ensemble est pensé pour se fondre dans son paysage grâce à l’utilisation de matériaux qui résonnent avec le territoire et les éléments environnants.

Ainsi, la transformation du site permet son ouverture au public, tout en conservant l’imaginaire militaire de camouflage depuis la mer Méditerranée.

version numérisée en ligne (réservée aux abonnés ArchiRès)

-

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×