> Études > Projets de fin d'études > Cas d’École(s)

Cas d’École(s)

2020

Auteur(s)

Pierre Bertin

Enseignant(s)

Minh Man Nguyen, Brent Patterson

Département

DM

La décision du conseil d’état prive l’école de 1 000 m2.
Comment repenser l’école ? Au sens large. Comment prendre l’initiative, quand les décisions institutionnelles s’inscrivent dans une temporalité plus longue ?
J’ai souhaité poser la question de la relation complexe de Malaquais avec l’École des Beaux-Arts, de son positionnement au cœur de Paris et de son absence de visibilité et d’accessibilité.

Il est nécessaire d’explorer plusieurs hypothèses pour qu’à partir d’un problème ponctuel, auquel on pourrait trouver une solution ponctuelle, on se saisisse plus largement de nouvelles configurations possibles :
au sein du site des Beaux-Arts, en évitant une délocalisation de l’école en affirmant sa place au cœur de la ville, lui redonner une visibilité et repenser ses liens avec les autres ;
en Ile-de-France, avec l’hypothèse d’un réaménagement du bâtiment Lenoir au CAAPP, nouveau lieu situé à Evry dédié à l’expérimentation pour les écoles d’art, d’architecture et de paysage d’Ile-de-France ;
sur l’ensemble du territoire, et au-delà, avec l’hypothèse d’une partie mobile de l’école.

Ces hypothèses s’articulent en un ensemble de possibles, et dans une temporalité échelonnée.

version numérisée en ligne

-

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×