> Études > Projets de fin d'études - Rubrique en chantier > Biān zhī, La Haie-Coq, Aubervilliers

Biān zhī, La Haie-Coq, Aubervilliers

2021

Auteur(s)

Apolline Couret

Enseignant(s)

Benjamin Colboc, Gaetan Brunet

Département

PASS

Cycle - Année

2021

Le projet biān zhī – tissage en mandarin – interroge comment la marchandise, son transport, son stockage, son exposition, sa vente et son exportation peuvent non seulement s’intégrer à la ville, mais également la fabriquer. À l’heure où les flux commerciaux issus de la mondialisation sont progressivement mis au défi de leur soutenabilité éthique et environnementale, le projet interroge en particulier la relation France-Chine via l’activité d’import-export liée à la fast-fashion. Refusant de se satisfaire du très actuel mais très incomplet clivage « made in China vs. made in France », il propose de considérer la problématique de la route de la soie dans son exhaustivité, c’est-à- dire en incluant sa dimension migratoire et culturelle. Ancré dans la réalité du quartier de la Haie -Coq, à Aubervilliers, et des frictions entre ville, métropole et monde qui s’y tissent, biān zhī questionne à court, moyen et long terme, les interactions des flux de marchandises et de personnes. Il propose une fiction spatialisée d’une étape de la route de la soie – dans ses dimensions culturelle, économique et politique – au cœur d’un territoire métropolitain en mutation.

version numérique en ligne

Couret_Apolline -

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×