> Études > Projets de fin d'études - Rubrique en chantier > La rue, un espace au-delà du déplacement

La rue, un espace au-delà du déplacement

S’approprier la ville avec l’eau

2021

Auteur(s)

Céline Février

Enseignant(s)

Pierre David, Catherine Clarisse

Département

AAP

Mars 2020, l’ensemble du pays est confiné, de fortes restrictions sanitaires contraignent nos déplacements faisant émerger de nouveaux usages dans ma rue. J’en viens à me questionner sur la place de la rue et sur la manière dont celle-ci peut affronter les problèmes de la ville contemporaine. Mais cet évènement n’est que le déclencheur de premiers questionnements qui évoluent et font se déplacer le projet. Le choix d’un territoire, la rue du point du jour à Boulogne-Billancourt me fait au départ formuler une hypothèse : je rentre dans le projet en interrogeant les rapports intérieurs extérieurs entre le logement et la rue. Cette première intuition vient très vite se confronter aux données multiples du site. La découverte d’un méandre de la Seine traversant la rue et la présence de l’agriculture dans le passé font émerger les questions de l’eau. Le projet cherche à enseigner sur l’importance du sol dans la gestion de l’eau en ville et à éveiller chez les habitants un regard plus citoyen afin d’influer sur les dirigeants politiques. Il interroge les processus de distribution, de traitement et de consommation de l’eau, afin d’amorcer des alternatives plus durables au système actuel.

version numérisée consultable à la bibliothèque de l’école

Février Céline -

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×