> Études > Projets de fin d'études - Rubrique en chantier > Le point, la ligne, le vide

Le point, la ligne, le vide

L’aqueduc de la Vanne et l’espace public périurbain

2021

Auteur(s)

Morgane Gernigon

Enseignant(s)

Steven Melemis, Marc Armengaud

Département

MutationS

L’aqueduc de la Vanne est la conduite qui traverse le territoire francilien sur 170 km pour acheminer l’eau de source jusqu’aux robinets des Parisiens. À peine visible entre les champs de betteraves, introuvable dans les sables de Fontainebleau, ignoré dans le périurbain francilien, il traverse ainsi le paysage, petit morceau de foncier parisien subtilisé aux communes traversées. Pourtant, ce vide cadastral est le lieu de pratiques quotidiennes liées à la vie de plein air que chérissent les habitants périurbains : promener le chien, cueillir un bouquet, aller au lycée, voir les blés pousser, etc. Autant d’usages dont l’aqueduc devient le support inconscient.

Délaissant les centres historiques, les pratiques et les rencontres traditionnellement liées à la place publique se délocalisent sur les franges de la ville. Elles sont autant de témoins de la lente révolution du mode de vie pavillonnaire, où le respect du paysage nourricier, la conscience agro-écologique, l’attachement à un mens sana in corpore sano s’actualisent. Le projet s’attache donc à accompagner, souligner, encourager (sans jamais imposer) la pratique de l’aqueduc comme le véritable espace public de Mennecy, porte d’entrée sur le Gâtinais.

version consultable en ligne

Gernigon_Morgane -

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×