> Études > Projets de fin d'études - Rubrique en chantier > L’estran, d’un immobilisme consensuel à l’invention de nouveaux récits

L’estran, d’un immobilisme consensuel à l’invention de nouveaux récits

Proposition pour une recomplexification d’un territoire générique

2021

Auteur(s)

Tanguy Aubin

Enseignant(s)

Christian Pottgiesser, Jac Fol

Département

AAP

Cycle - Année

2021

L’estran, c’est cette zone si particulière entre la ligne des marées les plus hautes et celle des marées les plus basses. Ce n’est donc ni vraiment la terre ni vraiment la mer. Ce territoire, défini plus que tout autre par ses temporalités, semble pourtant aujourd’hui figé dans une représentation collective définie par une certaine expertise écologique. En effet, l’estran semble alors lu au travers d’un récit unique, celui d’un monde en disparition qu’il faudrait sauver à tout prix.

À partir de ce constat, ce travail cherche à questionner ce consensus en proposant une intervention sur l’estran d’un site du Conservatoire du Littoral situé dans les Côtes d’Armor, l’Abbaye de Beauport. L’intervention architecturale proposée repose sur une posture, un pari selon lequel l’architecture serait capable de produire des objets critiques, en faisant l’hypothèse qu’ils permettent à autrui de se saisir d’un questionnement sur son territoire. L’alternance des milieux marin et aérien devient alors une ressource offrant au projet une temporalité particulière, ce qui lui permet d’accompagner les transformations des modes de pensée.

version numérisée en ligne

Aubin_Tanguy_UpdatedPic -

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×