> Études > Productions > R7 – YBe – 2021/2022

Dessin monumental des jardins ouvriers d'Aubervilliers

Titre de l'enseignement

Inventaire dessiné du jardin des vertus

Enseignant(s)

Yves Bélorgey, Bastien Ung

Étudiant(s)

RELEVES DES PARCELLES : Maddalena Bresolin, Chirine Di Fusco, Léane Foucault, Melissa Garipuy, Solène Hartmann, Charles Haskell, Hugo Lévy, Samuel Menant, Mira Mezher, Greta Minto, Claire Picard, Edwin-Alexandre Sapet, Saloe Soares Pessin ----WORKSHOP DESSIN : Gaetano Cunsolo, Corentin Dumeyniou, Léane Foucault, Michael Hager, Samuel Menant, Mira Mezher, Edwin-Alexandre Sapet, Saloe Soares Pessin.

Année universitaire

2021-2022

Cycle

master

Semestre

7

Mode pédagogique

développement, workshop

Code UE

R7

Sommaire

Genèse du dessin

6,2 m de long par 2,1 m de haut ! Il faut lever les yeux pour admirer ce dessin collectif monumental des jardins ouvriers des Vertus. Il est issu du travail des étudiantes et étudiants de master 1 qui ont commencé pa …

en savoir plus...

6,2 m de long par 2,1 m de haut ! Il faut lever les yeux pour admirer ce dessin collectif monumental des jardins ouvriers des Vertus.

Il est issu du travail des étudiantes et étudiants de master 1 qui ont commencé par effectuer, au printemps, le relevé des parcelles et des cabanes de ces jardins à Aubervilliers. Cette mesure de l’espace effectuée de manière systématique et par l’expérience sensible du corps est une forme de captation propre au dessin d’architecture. Ces documents récoltés et rassemblés, mis en correspondance avec un point de vue établi depuis les tours des Courtillières, nous ont permis d’établir l’échelle de l’image mêlant représentation cartographique et paysagère de l’ensemble des jardins.

Les relevés dessinés se sont faits en dialogue constant avec les jardinières et jardiniers sur place. Ils ont évolué au fil des semaines, au rythme des cultures, de la transformation du sol, des semis aux plantes visibles et nommées, du détail le plus infime, à la vue aérienne d’une parcelle. En cela le rôle du dessin, assisté par les moyens techniques de la photographie et la vision algorithmique de Google Earth, est primordial par ce qu’il donne à voir. Ce sont ces ressources, qui n’auraient pas pu être vues dans les photographies aériennes, qui ont été traduites à l’échelle du grand format.

Le dessin monumental a ensuite été réalisé en une semaine de travail intensif en atelier par 8 étudiantes et étudiants de master et licence. Les modes de représentation architecturale et les écritures picturales propres au dessin de paysage ont permis de traduire les mesures enregistrées sur le terrain pour aboutir à cette image de 6,20 x 2,10 mètres, représentant les jardins en plein cœur de leur environnement albertivillarien et grand Parisien.

Contexte

Le Jardin ouvrier des Vertus se situe à la frontière d’Aubervilliers et de Pantin, il accueille depuis 1896 des jardiniers et jardinières dans l’exploitation lente et artisanale de parcelles maraîchères. …

en savoir plus...

Le Jardin ouvrier des Vertus se situe à la frontière d’Aubervilliers et de Pantin, il accueille depuis 1896 des jardiniers et jardinières dans l’exploitation lente et artisanale de parcelles maraîchères.

Le jardin est aujourd’hui encore composé de 82 cabanes témoignant de cette histoire. Chacune d’elle donne à voir une architecture vernaculaire transmise et transformée de génération en génération. Situé à la sortie de la station de métro Fort d’Aubervilliers, le jardin est bordé par deux grands ensembles emblématiques d’Aubervilliers : au nord, les Courtillières de Émile Aillaud et à l’est la Maladrerie de Renée Gailhoustet. Au sud, outre le beau bâtiment de Patrick Bouchain pour la troupe Zingaro, une forêt recouvre désormais les fortifications du Fort d’Aubervilliers.

Ces jardins sont un monument discret et modeste aux vastes dimensions et aux destinations plurielles se transforme peu à peu. L’urbanisation suivant la logique d’une ZAC, promettant un quartier abordable et écologique, semble en passe de normaliser cet ensemble historique et singulier des jardins ouvriers.

Aujourd’hui, l’impulsion des travaux d’aménagement liée au Grand Paris Express et aux Jeux Olympiques intègre le Jardin des Vertus dans les jeux d’échelles et d’influences des métropoles mondialisées. Les jardinières et jardiniers luttent activement contre la destruction d’une partie des jardins qui leur est présentée comme inéluctable. C’est ce contexte que ce travail décrit en 2022.

Expositions du dessin

> Du 16 novembre au 16 décembre 2022 aux Laboratoires d’Aubervilliers – 41 rue Lécuyer – 93300 Aubervilliers (site web) – entrée libre Présentation du dessin par les enseignants le mercredi 16 …

en savoir plus...

> Du 16 novembre au 16 décembre 2022 aux Laboratoires d’Aubervilliers – 41 rue Lécuyer – 93300 Aubervilliers (site web) – entrée libre
Présentation du dessin par les enseignants le mercredi 16 novembre à 18h, en écho à l’événement organisé autour du Tarot des Jardins de Nicolas Guillemin (également enseignant à l’école).

> Les 10 et 11 février 2023 à l’école lors des Portes ouvertes

> Autres dates à venir

Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×