> Recherche > Laboratoire ACS > « 1989 : les grands travaux de l’habitat » – Exposition

« 1989 : les grands travaux de l’habitat » – Exposition

"1989 : LES GRANDS TRAVAUX DE L’HABITAT" - EXPOSITION

Dans le cadre du programme de recherche du laboratoire ACS : « 1989, le hors-champ de l’architecture officielle »

en savoir plus...

Dans le cadre du programme de recherche du laboratoire ACS : « 1989, le hors-champ de l’architecture officielle »

Exposition virtuelle : le contexte

Les planches présentées ici ont été conçues pour une exposition prévue dans le cadre du programme de recherche du laboratoire ACS : « 1989, le hors-champ de l’architecture officielle » et qui n’a malheure …

en savoir plus...

Les planches présentées ici ont été conçues pour une exposition prévue dans le cadre du programme de recherche du laboratoire ACS : « 1989, le hors-champ de l’architecture officielle » et qui n’a malheureusement pas pu être montée pour le public, dans le contexte sanitaire de la pandémie de Covid-19 qui a par ailleurs obligé le colloque 1989 a être repoussé puis à se tenir en ligne.

Cette page a pour objectif de faire découvrir en version numérique le travail documentaire et de présentation réalisé pour cette exposition.

Le comité d'organisation

Commissariat scientifique et scénographie : Jordana Maisian et Sabri Bendimérad Contributions scientifiques : Thierry Roze, Anne Roqueplo, Jordana Maisian et Sabri Bendimérad Direction scientifique du Programme « 19 …

en savoir plus...

  • Commissariat scientifique et scénographie : Jordana Maisian et Sabri Bendimérad
  • Contributions scientifiques : Thierry Roze, Anne Roqueplo, Jordana Maisian et Sabri Bendimérad
  • Direction scientifique du Programme « 1989, hors-champ de l’architecture officielle » : Jac Fol
  • Experts scientifiques : Emma Filipponi, Guillemette Morel-Journel
  • Réalisation audiovisuelle : Bruno Weiss
  • Assistance pour le montage, le graphisme et la scénographie : Valentine Graziani et Mohammed Bouras, étudiant.e.s de master 1 à l’ENSA de Paris-Malaquais
  • Chantier pédagogique : Kerim Salom, Sabri Bendimérad, enseignants à l’ENSA de Paris-Belleville et les étudiant.e.s du séminaire « habiter » (master 1)

Introduction

Des grandes manifestations de la place Tien’anmen à Pékin à l’effondrement du mur de Berlin, de l’invasion de l’Afghanistan à la fin de la guerre du Liban, l’ancien monde hérité de la fin de la seconde gu …

en savoir plus...

Des grandes manifestations de la place Tien’anmen à Pékin à l’effondrement du mur de Berlin, de l’invasion de l’Afghanistan à la fin de la guerre du Liban, l’ancien monde hérité de la fin de la seconde guerre n’en finit plus de s’écrouler en cette année 1989.
En France, les célébrations du bicentenaire de la révolution occupent l’actualité de la première année du second septennat de François Mitterrand. Et si certains historiens, journalistes, architectes, urbanistes ou critiques retiennent de l’époque, les grands travaux, il est aussi légitime de distinguer dans l’ombre portée des grands gestes, un mouvement puissant de reconnaissance des périphéries. C’est cette face moins exposée, moins célébrée, peut-être moins reconnue qui nous intéresse ici car nous pensons qu’elle préfigure davantage les débats actuels que les grands monuments légués à l’histoire.

Penser l’habitat depuis 1989, invite à réfléchir sur un moment de basculement de l’attraction du centre à la périphérie, juste l’instant d’avant les métropoles aspirantes. Cette approche particulière, qui s’inscrit dans le programme de recherche collectif du laboratoire ACS, a ainsi motivé notre recherche sur le « hors-champ » de l’année 1989.

L’exposition présente trois expériences françaises novatrices, menées à la fin des années 80 sur des territoires de l’espace métropolitain du Grand Paris et de l’agglomération nantaise :

  • La Poste et le ministère des Postes et Télécommunications (PTT) organisent un concours pour la construction de 1500 logements à Paris pour loger des jeunes postiers en début de carrière. Ce concours au cahier des charges très ambitieux a lancé une génération d’architectes qui s’était déjà exercée et quelquefois distinguée au concours d’idées du Programme Architecture Nouvelle (PAN). Disséminés dans la ville dense et destinés à être transformés au gré de l’évolution familiale des habitats, ces logements sont un terrain d’application pour les dispositifs d’évolutivité et d’adaptabilité.
  • L’association Banlieues 89 fondée par l’architecte Roland Castro et l’urbaniste Michel Cantal-Dupart en 1981 pour transformer les territoires périphériques lance des projets « innovants ». Des assises de Banlieue 89 ont lieu à Nanterre en 1989 pour faire le bilan de ces actions. Deux projets menés à Ecouen et sur l’Ile-Saint-Denis dans ce que l’on nomme aujourd’hui le « Grand Paris », sont présentés ici pour leur caractère exemplaire.
  • La réalisation expérimentale (REX) Les Cap Horniers à Rezé est livrée par Dominique Perrault dans le contexte d’une collaboration étroite avec Jacques Floch, maire de la commune. Fondateur de l’association Ville et Banlieue, J. Floch parle d’ « architecte citoyen » pour célébrer cette nouvelle articulation entre élus et architectes soucieux de bien-être social comme de qualité urbaine, dans le sillage des utopies de 1789. L’opération Les Cap Horniers (1982-1986) nous intéresse en ceci que son concepteur prend à contre-pied les discours et les pratiques qui commencent à cristalliser à l’horizon 1989 et oppose une certaine résistance aux consensus qui s’installent.

Les projets que nous présentons déclinent les pratiques architecturales des années 1980, faites du croisement des outils mis en place par les pouvoirs publics et de la volonté d’architectes qui comprennent l’intérêt de s’en saisir. Une telle connivence entre l’opportunité et le talent, une telle prolifération de rencontres entre maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, une telle emprise sur le territoire par la présence d’opérations en Ile de France et en province, une telle richesse d’expérimentations mettant en perspective l’objet architectural et la ville, la participation des habitants et l’intelligence collective des architectes, sont exceptionnelles.

L’exposition présente des documents hétérogènes, issus de recherches documentaires, d’enquêtes de terrain et d’un travail pédagogique.

Les planches de l'exposition

Cliquer sur l’image pour accéder aux planches (ci-dessous, détail des parties et liens vers les vidéos connexes) Contenu de l’exposition : Banlieues 89 – Le président, les maires et les architectes Vo …

en savoir plus...

Cliquer sur l’image pour accéder aux planches (ci-dessous, détail des parties et liens vers les vidéos connexes)

Contenu de l’exposition :

  • Banlieues 89 – Le président, les maires et les architectes
    Voir les vidéo liées : entretien en 5 chapitres avec Jean-Patrick Fortin, architecte-urbaniste
  • Deux projets Banlieues 89 :
  • L’architecte citoyen – L’itinéraire de Dominique Perrault à Rezé (1980-86) en 6 rencontres :
    1. Le débat architectural des années 1980 à travers l’enseignement d’Antoine Grumbach (TPFE 1978)
    2. Jacques Floch, maire de Rezé président de l’association «ville et banlieue».
      Voir les vidéos liées : entretien en 3 chapitres
    3. Pan 12 (1982) architectures: du logement aux équipements de quartier
    4. Banlieue 89. Rezé, 84
    5. Les réalisation exemplaires (REX) du plan construction : résidence les cap horniers
    6. La parole aux habitants – la parole aux acteurs
  • 1500 logements pour les postiers à Paris
    Voir les vidéos liées : entretien en 3 chapitres avec Gérard Le Bihan, architecte et programmiste de l’opération des 1500 logements pour postiers à Paris (1989-1993)
Actualités1

{{title}}

{{message}}

{{validate.label}}
{{cancel.label}}

{{title}}

{{message}}

Ete vous sure

Votre navigateur est désuet!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×